Logo HCF

FORUM RÉAGIR

VOUS AVEZ LA PAROLE !

Jazz -Olivier Boissinot
Si vous désirez faire connaître votre opinion, communiquer une information, faire une proposition, donner une réponse, UNIQUEMENT sur un sujet relatif au jazz authentique, soumettez-nous votre message. (Il s'agit d'un FORUM en différé et non d'un Dialogue interactif).

Merci de nous tenir informés de vos réponses, des réactions, des résultats et des commentaires à hcf@noos.fr
Ecrivez votre texte dans l'email, après avoir cliqué sur le lien ci-dessous,
(A la fin de votre message indiquez toujours vos NOM,PRENOM et EMAIL)
Après validation, votre message - ou son adaptation - sera publié dans l'un des forums du site.
<<
précédente
 page 2/47 (du 02/11/2021au 08/02/2022 
>>
<<
<
page 2/47
>
>>
08/02/2022 DUVED DUNAYEVSKY AND HIS TRANSATLANTIC FIVE SUR LA PENICHE DAPHNE927

 

 DUVED DUNAYEVSKY AND HIS TRANSATLANTIC FIVE  SUR LA PENICHE DAPHNE

 

Ce 5 février 2022, pour son concert de rentrée, le HCF-Paris - après presque 2 ans d'interruption due à... ce que vous savez - a renoué avec une tradition presque centenaire :

 

Concert autour d'un magnifique guitariste et d'un brillant violoniste

accompagnés par un orchestre à corde (2 guitaristes et un bassiste).

en présentant

Duved Dunayevsky and his Transatlantic Five.

 

Duved Dunayevsky (avec 2 y), est le meilleur guitariste de jazz de sa génération (moins de 30 ans). Il dispose  d'une technique et d'un swing qui nous rappellent ceux de Django Reinhard (qu'il avoue être son maître musical). 

De plus, il semble avoir un goût certain pour le choix de ses accompagnateurs.  En fait, le bassiste - Scott Skoelert - et les 2 autres guitaristes - Andrea Soria et Pierre Richeux - ne prendront aucun solo de l'après midi et ce, dans la tradition des orchestres tsiganes. Mais quels superbes accompagnateurs ! 

Seul l'excellent violoniste Daniel Gartliski - d'une formation classique évidente et dans le style de Stéphane Grappelli - se fera entendre longuement en solo.

De fait, il y eut un autre musicien en vedette : Andrea Soria (voc) - l'un des deux guitaristes - qui, dans le style de Jean Sablon, nous a chanté : Vous qui passez sans nous voir et Cocktail pour deux.

Leur répertoire : Duved nous avait annoncé un répertoire à base de morceaux peu connus de Django (et d'autres guitaristes de son époque). Donc on lui pardonnera : Daphné (il ne pouvait pas faire autrement sur cette péniche), Nuages ou Swing 41. Mais il est vrai que The Japanese Sandman,  Cloud Castle, Panique , Réverie  ou  Organ grinder swing et quelques autres ont été de belles (re)découvertes pour nous. De même que sa composition Sparrow stomp. 

Un orchestre attachant et qui swingue ! Mais qui mériterait un public plus nombreux que les 34 spectateurs de  samedi après midi sur la Péniche Daphné qui en offrait le double.

 

Un message pour Duved : Tu devrais proposer des CD de ton orchestre lors de tes concerts (Il y en a sur son site web)

 

Jacques BESSE   Membre du Hot Club de France

Photo - Duved Dunayevsky and his Transatlantic Five sur la Péniche Daphné (Paris 5e). De gauche à droite : David Gzlitsky (violon), Andrea Soria(gu,voc) , Scott Koehler(b), Duved Dunayevsky (gu), Pierre Richeux (gu) est caché derrière Duved. Cliquez sur le visuel pour l'agrandir

31/01/2022 SITE DISCOGS - ACHAT ET VENTE DE DISQUES ANCIENS926

SITE DISCOGS - ACHAT ET VENTE DE DISQUES ANCIENS

 

Je viens de découvrir que le site  DISCOGS est une véritable mine d'or pour se procurer des enregistrements  anciens de Jazz Authentique (CDs ou Vinyles), introuvables par ailleurs ...ou presque. 

Il me manquait encore quelques enregistrements figurant dans la Discographie Critique des Meilleurs Disques de Jazz d'Hugues Panassié et j'y ai trouvé mon Bonheur ! Ils figuraient bien sur ce site et j'ai pu me les procurer à des prix tout à fait abordables. Attention ! dans certains cas, selon le lieu où se trouve le produit, le coût de livraison peut être plus élevé que le prix du disque lui-même.

La recherche est très facile : nom du musicien ou de l'orchestre, seuls ou suivi d'une date ou d'un titre... C'est ainsi que pour Willie Smith Le Lion, plusieurs centaines de référence sont présentées.

 

Et, une fois connecté et inscrit, vous pouvez non seulement acheter mais aussi vendre sur ce site.

Ralph BALLMER    - Suisse

- Illustation : Extraits de l'offre Discogs pour Willie Smith Le Lion. Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

22/01/2022 CLAUDE GOUSSET NOUS A QUITTES925

CLAUDE GOUSSET NOUS A QUITTES 

 

J'apprends avec tristesse le décès , à l'âge de 93 ans, de notre ami le tromboniste Claude Gousset.

 

Dans le milieu musical Claude Gousset était connu pour ses qualités de soliste et d'improvisateur. Il possédait, en plus, un excellent talent d'arrangeur et une capacité de s'adapter aux différents styles de jazz ... voire même au delà.

 

Claude Gousset eut une carrière foisonnante : En 1947 déjà il jouait déjà avec Mickey Larché à la Huchette et au Kentuky club, en 1952 avec Mezz Mezzrow, en1953 avec Sidney Bechet ...

En 1953 il devient 3e Trombone dans l'orchestre de Claude Bolling avec lequel il jouera plus de dix ans. En 1958 il est engagé par Yves Montand avec lequel il restera 10 ans. Après 1968, Claude Gousset mènera une carrière jazz Free-lance.

 

Il était l'auteur du livre : Une approche de l'improvisation Jazz (pour tous instruments) publié aux éditions Paul Beusher.

 

Je présente mes condoléances à son fils Bruno Gousset, à sa famille et à tous ses amis du milieu musical.

 

Patrick BACQUEVILLE   Tromboniste et Chef d'orchestre

Le Hot Club de France se joint à Patrick Bacqueville pour présenter ses condoléances à la famille de

notre regretté Claude Gousset

 

- Claude Gousset est né le 21 novembre 1929 à Paris, il est décédé le 17 janvier 2022 à Sens (F.89)

- Photo (Noëlle Ribière) : Claude Gousset (1978) avec l'Anachronic Jazz Band. Cliquez sur le visuel pour l'agrandir

- Note du site : Le Bulletin du HCF 697 (Juin-Juillet 2021) a publié un article de Patrick Bacqueville sur Claude Gousset.

17/01/2022 BESSIE SMITH ET LES BLUES LADIES 924

BESSIE SMITH ET LES BLUES LADIES

 

Dans le cadre du Cercle d'Etudes du HCF Paris*, samedi 15 janvier 2020 au Petit Journal St Michel,  Jacques Besse - membre du Hot Club de France - nous a exposé un excellent programme d'une trentaine d'enregistrements de Blues. L'idée étant de présenter Bessie Smith - la plus grande chanteuse de Blues - et des chanteuses qui se sont inspirées d'elle.

 

- Dans une première partie : Nous avons tout d'abord écouté 4 enregistrements de Bessie Smith accompagnée de Louis Armstrong, de musiciens venant de l'orchestre Fletcher Henderson, avec James P. Johnson et les Bessemer Singers et des extraits de sa dernière séance en1933.

En 1957, vingt ans après la mort de Bessie Smith, on demanda à 3 chanteuses - Juanita Hall (plus actrice et meneuse de revues que chanteuse), LaVern Baker et Dinah Washington, de reprendre son répertoire. Chacune étant accompagnée par un All Stars. Avec, en plus, deux interprétations d'Olive Brown extraites du dernier Jazz Odyssey

 

- Dans une seconde partie : Nous avons pu écouter des enregistrements d'autres chanteuses de Blues. 

Tout d'abord, Ma Rainey (mauvaise qualité technique, due à Paramount), Lil Green , Kim Naley, Carrie Smith. Puis, une concentration sur les chanteuses de Chicago : Big Mama Thornton - la plus célèbre - et Koko Taylor. Puis, sur celles du Mississippi : Thais Clarck, Topsy Chapman, Juanita Brooks, Lee Guness et ...Lilian Boutté.

 

Ce fut un programme très complet, intéressant et très agréable à écouter grâce à la bonne qualité sonore de l'installation.

 

Un grand merci à Jacques Besse pour cette belle présentation qui nous a permis de combler nos lacunes sur la Dame et de (re)découvrir quelques belles interprètes moins connues.

Pierre ROBIN   Membre du Hot Club de France

- Photo de Bessie Smith (cliquez sur le visuel pour l'agrandir)

*Les Cercles d' Etudes et les Concerts organisés par le HCF Paris sont ouverts à Tous les Amateurs

08/01/2022 LE BULLETIN DU HCF DEVIENT BIMESTRIEL923

 LE BULLETIN DU HCF DEVIENT BIMESTRIEL

 

Le Bulletin du HCF évolue : Il s'adapte à l'environnement de la communication et du contexte Jazzistique.

 

A partir de 2022, le Bulletin du HCF - organe officiel musical du Hot Club de France - sera publié tous les deux mois. En conséquence, le prochain numéro - Janvier/Février - paraîtra fin février. Ce sera le N° 700. 

 

La ligne éditoriale restera identique, assurant la promotion du Jazz Authentique (Jazz, Blues, Gospel). La revue traitera toujours de l'actualité du Jazz, des musiciens et des œuvres - depuis les origines jusqu'à la période actuelle - des festivals et des concerts. Il proposera toujours des chroniques d'enregistrements et de livres.

 

Les tarifs d'abonnements annuels ont été adaptés à cette nouvelle périodicité, en tenant compte du fait qu'ils étaient inchangés depuis plus de 20 ans, malgré les augmentations de coûts de fabrication et de tarifs postaux. Ils sont maintenant de 50 € pour la France et de 60 € pour les autres pays.

 

François DESBROSSES    - Directeur de Publication

- Logo du Bulletin du HCF : Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

31/12/2021 MEILLEURS VOEUX... MEILLEURS VOEUX922

 

MEILLEURS VOEUX... MEILLEURS VOEUX 

 

François Desbrosses

Président du Hot Club de France

Les membres du conseil d'administration

Toute l'équipe de son site internet

Vous souhaitent une agréable année 2022

En espérant le retour rapide

de tous les Concerts de Jazz authentique.

 

Keep Swingin'

28/12/2021 OPHELIE LUMINATI : UNE PEPITE !921

OPHELIE LUMINATI : UNE PEPITE ! 

 

 

L'Occitanie aime le swing ! (suite)

 

                 Le 3 février 2021, dans cette même rubrique, avec Sideways - morceau composé par Johnny Hodges - Claude Bisseriex attirait notre attention sur un orchestre occitan, The Hot Bunch où brillaient Ophélie Luminati (batterie) et Ezéquiel Celada (sax-alto).

 

Pour compléter cette information, je vous propose Fussin' de Willie The Lion Smith, par les The Rag Messengers, un trio où l'on retrouve Ophélie Luminati (dr), Ezéquiel Celada, à la clarinette cette fois, et aussi Auguste Carron un formidable pianiste stride.

 

Sur la page d'accueil du site internet d'Ophélie Luminati on découvre deux vidéos, centrées sur son jeu, qui permettent de constater sa grande maitrise de la batterie : Salt Peanuts et The Kid from Red Bank. Ce dernier montrant aussi sa grande connaissance de notre style de musique.

 

Pour moi, Ophélie Luminati est une pépite car, si nous avons de grands batteurs , ils sont plutôt rares.

 

Sur son site, vous pourrez aussi constater qu'elle emploie le terme  Batteuse ... Et, elle a bien raison !

Pierre INGRIN    – Membre du Hot Club de France

- Photo d'Ophélie Luminati (batteuse). Cliquez sur le visuel pour l'agrandir

27/12/2021 TSF JAZZ : LA PLAQUE COMMEMORATIVE DE LA RUE CHAPTAL920

TSF JAZZ : LA PLAQUE COMMEMORATIVE DE LA RUE CHAPTAL

 

Dans le 9e arrondissement de Paris, à deux pas du quartier Pigalle, se trouve l'un des lieux emblématiques du Jazz en France : le pavillon du 14, Rue Chaptal, qui fut le siège du Hot Club de France (de 1938 à 1947) et de la revue Jazz Hot (de 1938 à 1984).

Le 5 septembre dernier, une plaque commémorative y fut inaugurée*. Car aujourd'hui encore, les fantômes de Duke Ellington, Django Reinhardt, Boris Vian, Charles Delaunay et d'Hugues Panassié, hantent ces lieux !

Dans le cadre de son émission Pour Qui Sonne le Jazz , la radio TSF JAZZ avait présenté cet évènement le 18 Octobre 2021, sous le titre : Une plaque rue Chaptal avec, entre-autres, des commentaires de Philippe Baudoin - pianiste et Historien du Jazz - qui fut l'initiateur de cette plaque commémorative.

 

Je vous invite à Réécouter cette émission en Podcast, sur le site de TSF JAZZ (quand vous arrivez sur la page cliquez sur > écouter le Podcast).

Bernard JOUAN   Président du JHCBA (Jazz Hot-Club du Bassin d'Arcachon)

*Note du site : Un message, concernant la plaque commémorative du 14 rue Chaptal, fut publié dans cette même rubrique Réagir le 6 septembre 2021.

 

Photo : Plaque commémorative  - Cliquez sur le visuel pour l'agrandir

13/12/2021 ANDY FARBER et JON-ERIK KELLSO : DEUX MUSICIENS AMERICAINS918

ANDY FARBER et JON-ERIK KELLSO : DEUX MUSICIENS AMERICAINS

 

Andy Farber (saxophone-ténor) et Jon-Erik Kellso (trompette).

 

Deux musiciens américains qui valent la peine d'être écoutés et visionnés 

 

Commençons par Lover Come Back To Me (2013), une vidéo que j'adore avec ces deux musiciens.  Elle montre leur très haut niveau. Le morceau, très lazy, commence par un superbe solo d'Andy Farber, à la Hawkins.

 

- Andy Farber est new-yorkais ; il joue du saxophone et est aussi compositeur, arrangeur et chef d'orchestre. Il a joué, entre autres, avec : Wynton Marsalis, Catherine Russell, BB King et Ray Charles. Un de ses professeurs de jazz fut Budd Johnson. 

Everybody Loves My Baby (2013) : Voici un enregistrement avec Catherine Russel où l'on entend aussi Jon-Erik Kellso. 

Parmi les bons enregistrements que j'ai découverts, j'ai aussi sélectionné Andy Farber et son Big band dans Cotton Tail (2017), et Andy Farber et son Quintet dans Better Go (2021)

 

- Jon-Erik Kellso, aujourd'hui new-yorkais mais originaire du Michigan, a joué avec  J.C. Heard, Catherine Russell, Milt Hinton,  Ralph Sutton, Ruby Braff, Dick Hyman, Wynton Marsalis, Dan Barrett, et Bob Wilber.

 

Ecoutons aussi Jon-Erik Kellso avec Emmett Cohen dans Keepin' Out Of Mischief Now (2021)

et la paire Andy Farber /Jon-Erik Kellso dans Rose Room (2013).

Ralph BALLMER   

Photo : Andy Farber avec Catherine Russell - Jon-Erik Kellso - Cliquez sur le visuel pour l'agrandir

07/12/2021 INAUGURATION DE LA SALLE DOMINIQUE BRIGAUD AU H.C. LIMOGES917

INAUGURATION DE LA SALLE DOMINIQUE BRIGAUD AU H.C. LIMOGES

 

Le Hot Club de Limoges et Swing FM ont acquis la collection de disques et de livres consacrés au jazz que s'était constituée notre regretté ami Dominique Brigaud. Ce patrimoine unique a été réinstallé à Limoges (F.87), dans nos locaux, en conservant son ordonnancement initial.

 

À qui d'autre dédier cette salle, sinon à Dominique Brigaud ?

Samedi 4 décembre 2021, le Hot Club de Limoges et Swing FM inauguraient ce remarquable lieu, au cours d'une cérémonie toute simple mais empreinte d'émotion et de joies profondes. Réunion à la fois familiale et amicale avec la présence de : Philippe, son frère, accompagnée de son épouse, ainsi que d'amis présents physiquement ou par la pensée, tels les anciens des Dumoustier Stompers. Bref, un peu plus de trente personnes ayant connu Dominique beaucoup, un peu, ou seulement via le Bulletin du HCF, dont il fut le remarquable Rédacteur en Chef. 

 

Après le dévoilement de la plaque (illustration), trois de ses proches amis - Claude-Alain Christophe, Jacques Canérot et Laurent Verdeaux - lui ont rendu hommage. Ainsi, Dominique, l'ami, le collectionneur, le musicien, a-t-il été présenté avec simplicité, émotion et précisions ! Ces hommages se sont accompagnés de diffusions de titres de la musique qu'il affectionnait tels : Potato Head Blues tiré directement d'un 78 tours Odéon de Dominique ou After Hours Blues de Wes Montgomery qui fit l'objet d'une de ses dernières chroniques dans le Bulletin du HCF.

Dominique, le guitariste, nous a joué, via le disque, un solo sur Ain't Misbehavin', dans lequel on se rend compte combien Django Reinhardt a compté pour lui. 

 

Sur rendez-vous préalable, cette collection pourrait être consultée et écoutée dans la Salle Dominique Brigaud  - véritable auditorium - au siège du Hot Club de Limoges  2, rue Charles Gide.

 

Alain CHARBONNIERPrésident du Hot Club de Limoges  

Alain REJOU Président de Swing FM

 

Illustration - photo M.Corneloup (extrait) - Plaque apposée sur la porte d'entrée de la Salle Dominique Brigaud .        

Cliquez sur le visuel  pour l'agrandir

 

 

29/11/2021 JEROME GATIUS QUARTET à Saint Pierre d’Oléron916

JEROME GATIUS QUARTET à Saint Pierre d’Oléron

 

 Après 20 mois d'interruption, ce fut un bonheur de se retrouver enfin pour un concert du Hot Club Marennes-Oléron, vendredi 26 novembre 2021. Et, pour une reprise, Nicolas Prévaudeau* a eu la main particulièrement heureuse en programmant le Jérôme Gatius Quartet dans un « Hommage à Benny Goodman et Lionel Hampton ». Une formation composée de Jérôme Gatius lui-même à la clarinette, Alain Barrabès au piano, Félix Robin au vibraphone et Guillaume Nouaux à la batterie.

 

Commençons par les valeurs sûres : Guillaume Nouaux a tout de suite assuré en fournissant, avec son immense talent, cette solide partie de batterie qu'on lui connaît, évoquant les plus grands de l'âge d'or du jazz. Guillaume soutenait ses partenaires avec à-propos et autorité apportant la cohésion souhaitée à cet ensemble.

 

Je ne connaissais pas Jérôme Gatius mais j'ai tout de suite été séduit par sa belle clarinette qui évoque la Nouvelle-Orléans, son swing et son jeu fluide et mélodieux. Son inspiration est puisée chez les grands « classiques » : Bigard, Noone, Nicolas … Une sonorité plutôt dans le grave de l'instrument, et donc de très bonne facture.

 

Alain Barrabès apportait au piano - avec parfois beaucoup d'humour - le soutien qu'il fallait, par son jeu alliant le stride à des phrases plus wilsoniennes, si je puis me permettre.

 

Mais la grande découverte fut Félix Robin ce jeune vibraphoniste de 27 ans. S'il est un remarquable technicien, c'est aussi un grand improvisateur développant à chaque fois des solos originaux, racontant des histoires avec plein de swing ! Et quel dynamisme, en parfaite adéquation avec Lionel Hampton, le grand musicien qu'il était censé évoquer. 

C'est, si j'en crois sa biographie, un surdoué de la musique, bardé de diplômes. Je ne sais pas si c'est son style habituel, mais en l'occurrence voilà un jeune homme qui s'est fort bien adapté et qui a complètement pigé la lettre et l'esprit de cette musique. Bravo !

 

Cette petite formation mérite largement d'être encore reconstituée pour de prochains concerts. 

Claude BISSERIEX   - Membre du Hot Club de France

* Nicolas Prévaudeau est le Président du Hot-Club Marennes Oléron.

- Photo du Jerôme Gatius Quartet - De gauche à droite : Alain Barrabès (p), Jérôme Gatius (cl), Guillaume Nouaux (dr), Felix Robin (vib) . Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

28/11/2021 NICOLE ROCHELLE ET LE HOT SUGAR BAND - A LA GARENNE-COLOMBES915

NICOLE ROCHELLE ET LE HOT SUGAR BAND - A LA GARENNE-COLOMBES

 

Samedi, 20 novembre 2021 - dans le cadre de Jazz in La Garenne - le Hot Sugar Band avait organisé avec Nicolle Rochelle un show autour de la jeune Billie Holiday

Nicolle a déjà joué ce rôle, par exemple avec les Suisses du Yerba Buena Swiss Orchestra qui avait fait sa tournée d'adieux avec ce spectacle. Elle y est parfaite, le répertoire de Billie Holiday convenant parfaitement à ses talents vocaux. Et, je préfère ces chansons-là à ses roucoulements à la Joséphine Baker ! Donc beaucoup de plaisirs, mais peu de nouvelles surprises autour de Nicolle Rochelle, notre Star.

 

Je tenais, plus particulièrement, à vous parler du Hot Sugar Band que je connaissais peu, à l'exception de leur brillant trompettiste Julien Ecrepont. Ce soir là, il a fait les délices d'Irakli, présent au concert !

Comme nous sommes dans une période où nous célébrons les jeunes et brillants pianistes français (Pablo Campos, Jean-Baptiste Franc, César Pastre, Nirek Mokar), je vous donne un nom à rajouter à cette galaxie : Bastien Brison. Son solo sur Chopin' no Chopin dans un style voisin de Monty Alexander était superbe.

Il nous faut aussi signaler Jean-Philippe Scali swingant altiste, Corentin Giniaux brillant à la clarinette, et toute la section rythmique avec Jonathan Gomis (batterie), Vincent Simonelli (guitare) et Julien Didier (contrebasse). 

 

Cette brillante phalange a enregistré un CD : Eleanora  (prénom de Billie à l'état civil).

 

Un seul regret : Ce soir là, Pas d'entracte à La Garenne-Colombes, COVID oblige. Et, c'est bien dommage... on aurait pu souffler un  peu et se désaltérer !

Jacques BESSE   Membre du Hot Club de France

Photo : Nicolle Rochelle avec deux musiciens du Hot Sugar Band : Vincent Simonelli (gu) et Corentin Giniaux (cl). Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

27/11/2021 DUKE FOR EVER - NOUVEL ORCHESTRE DE CLAUDE TISSENDIER914

DUKE FOR EVER - NOUVEL ORCHESTRE DE CLAUDE TISSENDIER

 

Je vous annonce la création de 

DUKE FOR EVER 

Mon Nouveau Quintet 

Consacré à la musique de Duke Ellington.

 

Fidèle à mes ensembles de saxophones, la section mélodique est constituée de deux saxophones : alto et baryton. Ce sont deux voix essentielles et caractéristiques de la musique du Duke. Pour moi, Claude Tissendier : alto et clarinette. Pour Philippe Chagne : baryton et clarinette basse.

Notre section rythmique est assurée par mes fidèles Jean-Pierre Rebillard à la contrebasse et Alain Chaudron à la batterie. 

Laurence Allison est notre chanteuse, tant pour les interventions en soliste que pour les parties orchestrales avec les saxophones.

Notre répertoire est axé sur la période des années 40-50 qui correspond à l'arrivée, dans l'orchestre de Duke Ellington, du compositeur-arrangeur Billy Strayhorn. 

 

Un enregistrement de Duke for Ever est prévu dans les prochains mois.

 

Claude TISSENDIER    - Musicien et Leader

Photo de ClaudeTissendier (Fred Vielcanet) - Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

26/11/2021 LESLIE LEWIS ET LE RAPHAEL LEMONNIER QUINTET A MONTARGIS 913

LESLIE LEWIS ET LE RAPHAEL LEMONNIER QUINTET A MONTARGIS

 

Jean-Marc Berlière (président du Hot Club du Gâtinais) nous a organisé une première en réassemblant - dimanche 21 novembre 2021- la phalange qui avait accompagné Leslie Lewis lors d'une croisière mémorable. Donc premier concert à terre pour cet orchestre !

Pour parler de Leslie Lewis, je vais laisser la parole à Rhoda Scott. Voilà ce qu'elle en dit, dans la pochette de Funky Ella  (l'album) : Que dire de Leslie Lewis. Avec sa voix incomparable, elle peut faire ce qu'elle veut, et tout ce qu'elle fait avec est fait avec le meilleur goût musical, que ce soit le style ou pour l'usage de son merveilleux instrument vocal. Elle chante jazzy, funky, grave, aigu. Quand les choses sont si bien dites, pourquoi ne pas citer. N'est-ce pas ?

 

Quelle était donc cette phalange qui l'accompagnait ? 

- La rythmique : Robert Ménière à la batterie (qui s'est merveilleusement appliqué à jouer “ en douceur” pour s'adapter au climat de ce concert) et Raphaël Dever à la basse (quelle sonorité, quel drive...). Ils sont de grand niveau. Raphaël Lemonnier, au piano, est un brillant accompagnateur - comme on le savait de son passé avec China Moses puis avec des chanteuses cubaines) au discours plutôt concis allant à l'essentiel. Certains pourraient être moins touchés par son jeu de soliste. 

- Et puis les souffleurs : André Villéger au saxophone ténor, à la sonorité proche de celle de Paul Gonsalves et magnifiquement inspiré, déployant des phrases chantantes et savamment tournées.  Nicolas Montier au saxo-alto, dont il joue tout aussi merveilleusement que du ténor, mais dans un style parfaitement adapté à cet instrument, plus volubile, plus “gracieux”, tout en conservant une sonorité charnue et un jeu tout aussi affirmé et tout aussi intéressant. Leurs contre-chants ou réponses à Leslie étaient parfaits, leurs solos se situaient dans la même ligne : retenue et flamboyance à la fois.

 

Merci au Hot Club du Gâtinais pour sa programmation. En espérant que, pour les prochains concerts, les dernières places disponibles (le Covid continue d'effrayer certains amateurs) seront occupées. Si la salle n'affichait pas complet pour Warren Vaché-Harry Allen, puis pour Les Haricots Rouges …. Nous n'en rajoutons pas plus, car nous ne voulons nous fâcher avec personne !

 

François ABON et Jacques BESSE - Membres du Hot Club de France

 

- Photo (c) Anne Bouscaillou - de gauche à droite : André Villéger (ts), Nicolas Montier (as), Leslie Lewis (voc), Raphël Dever (b), Raphël Lemonnier (p) -  Robert Menière (dr) est caché par Leslie Lewis. Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

 

- Le Hot Club du Gâtinais est affilié au Hot Club de France.

20/11/2021 LA SUITE WILSON DE MICHEL BONNET912

LA SUITE WILSON DE MICHEL BONNET

 

L'excellent trompettiste et chef d'orchestre Michel Bonnet a eu la bonne idée de créer une nouvelle formation dans l'esprit des petites formations du pianiste Teddy Wilson des années 1935-1940.

Cette formation intitulée  La Suite Wilson  donnait son premier concert dimanche 14 novembre 2021, au Petit Journal Saint-Michel sous l'égide du HCF Paris. La photo montre la composition de l'orchestre avec (de gauche à droite) : Laurent Vanhée (contrebasse), Mathieu Vernhes (saxo-alto et clarinette), Nicolas Montier (saxo-ténor), Félix Hunot (guitare, vocal), Jacques Schneck (piano), Antonella Vulliens (vocal), Jean-Louis Guiraud (drums,voc) et Michel Bonnet (trompette et leader) *

 

Lors de ce concert, nous avons pu entendre les morceaux suivants, avec pour la plupart par Antonella Vuillens au chant : Embraceable you, More than you know, My Man, It's a sin to tell a lie, What a night,  what a moon ,what a boy, Eeny, Meeny, Meiny, Mo,  What a Moonlight Can Do, I Never Knew, Oh Lady Be Good (chanté par Jean-Louis Guiraud), Zaza, Coquette (chanté par Félix Hunot), Jack the Bear (avec une époustouflante partie de contrebasse de Laurent Vanhé) , Victoria Stride

 

Le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est réussi ! J'avais eu l'occasion de visionner le teaser enregistré chez notre ami Claude Perrolle - récemment décédé - et le résultat fut ici encore bien supérieur à mes attentes. L'orchestre swingue d'une façon magistrale. La chanteuse Antonella bien en place, ne cherche pas à imiter Billie Holiday, sa voix est claire et bien posée. La section rythmique est extrêmement efficace et soudée. Outre Jacques Schneck et Félix Hunot dont nous connaissons les qualités, j'ai été particulièrement impressionné par le jeu et le son monstrueux de Laurent Vanhée à la contrebasse, ainsi que par le druming de Jean-Louis Guiraud, à la fois puissant et sobre.

 

Les solistes sont impeccables, Nicolas Montier toujours très inspiré au ténor (solo remarquable sur Victoria Stride), Mathieu Vernhes, jeune musicien, clarinettiste virtuose, fulgurance du phrasé à la Barney Bigard, swinguant à l'alto et Michel Bonnet, leader, et remarquable trompettiste.

 

Les musiciens vont enregistrer un album fin novembre 2021, que j'aurai le plaisir de produire sous mon label

Camille Productions. Sortie prévue au premier trimestre 2022.

Michel STOCHITCH   Camille Productions

*Photo de l'orchestre La Suite Wilson : Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

18/11/2021 LA SUITE WILSON AU PETIT JOURNAL SAINT MICHEL911

LA SUITE WILSON AU PETIT JOURNAL SAINT MICHEL

 

La Suite Wilson, c'est sous ce nom que l'entreprenant Michel Bonnet présentait, dimanche 14 novembre 2021, au Petit Journal Saint Michel (Paris 5e) - pour la première fois en public et avec le soutien du HCF-Paris - son  dernier-né : un orchestre de 7 musiciens et une chanteuse. 

Ce groupement illustre la musique que Teddy Wilson a enregistrée dans les années 30-40, souvent avec Billie Holliday en vedette.

 

A Paris nous voyons régulièrement Michel Bonnet (trompette), Nicolas Montier (saxo-ténor), Jacques Schneck (piano) et chacun connaît leurs éminentes qualités, une nouvelle fois confirmées ici. Nous n'allons donc pas nous étendre sur ces musiciens que nous avons déjà découverts et redécouverts. 

 

La chanteuse Antonella Vulliens - elle est italienne et nous vient de Lausanne - est une vraie chanteuse de jazz dans son style personnel. Bien sûr, elle a écouté Billie et cela s'entend, mais elle ne cherche pas à l'imiter et sa voix, très agréable, s'insère très bien dans l'orchestre !  

La grande surprise du concert fut le batteur Jean-Luc Guiraud. Il vient de Toulouse où il a été longuement le batteur du Tuxedo Big Band.  C'est un batteur super swinguant, qui s'est inspiré de Big Sid Catlett dont il a la frappe percutante et élastique très caractéristique. Felix Hunot à la guitare - beau son et tempo implacable - et Laurent Vanhée à la contrebasse - puissant et nuancé - complètent la section rythmique, au total assez impressionnante... 

Last but not least, le petit jeune - pas si petit que cela - Matthieu Vernhes (fils de Dominique Vernhes) qui tient remarquablement le saxo-alto et la clarinette. Sur les deux instruments, il possède une belle sonorité et ses interventions sont toujours de bon goût. 

 

Le programme ? Vous allez bientôt le découvrir, car La Suite Wilson sera enregistrée avant la fin novembre 2021    

(par Camille Productions). Et nous espérons aussi que vous aurez la chance de les entendre prochainement dans un autre concert public . 

Au fait, nous avons beaucoup aimé leur version de Jack the Bear (de Duke Ellington) qui met en valeur Laurent Vanhée à la contrebasse.  

 

Ce fut une excellente soirée ! Longue vie à La Suite Wilson 

 

François ABON et Jacques BESSE - Membres Du Hot Club de France

Photo : Antonella Vulliens (voc) , Jacques Schneck, de dos (p), Michel Bonnet (tp). Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

17/11/2021 QUAND IRAKLI PRESENTE LOUIS ARMSTRONG A BURES-SUR-YVETTE (F.91)910

 

QUAND IRAKLI PRESENTE LOUIS ARMSTRONG A BURES-SUR-YVETTE (F.91)

 

 

Comme annoncé sur Forum-Dates, Irakli a organisé au Centre Culturel Marcel Pagnol de Bures-sur-Yvette (91),

jusqu'à dimanche 28 novembre 2021, Une exposition sur Louis Armstrong. Je vous en recommande la visite, car elle est extrêmement intéressante pour nous, amateurs de jazz, avec des photos, des instruments, des revues et de nombreuses informations. 

Irakli est, en France, le plus grand spécialiste - et admirateur - de Louis Armstrong.

 

À cette occasion Irakli y a fait, le mardi 16 Novembre 2021, une présentation relativement courte de la musique de Louis Armstrong - une heure et quart - qui s'adressait au public non connaisseur qui y assistait.

 

Voici la liste des morceaux qu'Irakli avait sélectionnés pour faire connaître Louis Armstrong à ce public : Hello Dolly, Chimes blues (King Oliver), Muskat rambleCornet chop suey (Hot Five), West End blues (Hot Five), Swing that music, La vie en rose, Ramona, Indiana (1/6/56), It's a wonderful world, When it's sleepy time down South (1955), Tight like this (Hot Seven). Ces morceaux couvrent toute la carrière de Louis de 1923 à 1969.

Jacques BESSE   - Membre du Hot Club de France

- Louis Armstrong Angel (1957) - Cliquez sur le visuel pour l'agrandir

05/11/2021 LE TROMPETTISTE PATRICK ARTERO ARRETE DE JOUER909

LE TROMPETTISTE PATRICK ARTERO ARRETE DE JOUER

 

Le trompettiste Patrick Artéro a décidé d'arrêter ses activités de musicien. Il s'en explique dans un message dont nous publions ici quelques extraits :

 

" Je tenais à vous dire que j'avais eu beaucoup de chance tout au long de ma carrière, au cours de laquelle j'ai pu rencontrer des musiciens extraordinaires qui m'ont poussé à faire ce métier. Une superbe aventure de près de soixante années. Depuis le moment où j'ai débuté professionnellement, en 1965, j'ai eu le bonheur de rencontrer et d'accompagner non seulement des artistes formidables de toutes nationalités, mais aussi de travailler sous la houlette de grands chefs d'orchestres.  J'ai pu ainsi voyager presque partout dans le monde. On m'a aussi remis quelques belles « médailles »  que j'ai reçues avec grand plaisir et dont je suis très fier * .

Mais l'aventure touche à sa fin ! Car depuis le temps que je me démène avec  mes problèmes dentaires, que l'on arrivait tant bien que mal à rafistoler. Après avoir recherché les meilleures solutions pour résoudre cet état, je suis à présent comme cet entraîneur de boxe qui ne veut pas que son poulain se fasse déglinguer  devant un beau parterre, et qui jette l'éponge sur le ring… je deviens ici mon propre Sparring partner ! Je vais arrêter de souffler dans mon instrument car j'ai vraiment trop mal quand je joue et, parfois je ne parviens même plus à contrôler le son…  

Je suis très serein quant à cette décision qui est mûrement  réfléchie. Je préfère partir la tête haute.

Je n'ai nul besoin d'empathie, ni de compassion et encore moins de pitié. Car, ce message n'est là que  pour vous signaler qu'il ne faut plus compter sur moi en tant que musicien. Amis musiciens et amateurs de Jazz, vous resterez de toute manière dans mon cœur ! "

Patrick ARTERO   Ex Trompettiste

-  Photo : Amitiés... de Patrick Artéro - Cliquez sur le visuel pour l'agrandir

 

* - Patrick Artero a reçu le Grand Prix du Hot Club de France 2014 pour le CD (autoproduit) :

Patrick Artero et le Paris Swing Orchestra jouent Louis Armstrong 

Cliquez sur le visuel du CD pour lire un condensé de la chronique d'André Vasset, parue dans le Bulletin du HCF 636 de Décembre 2014.

03/11/2021 GUILLAUME NOUAUX TRIO A MONTARGIS.908

GUILLAUME NOUAUX TRIO A MONTARGIS.

 

Guillaume Nouaux avait produit deux CD : l'un avec des clarinettistes : Guillaume Nouaux and The Clarinet Kings (Prix Spécial du Jury HCF 2019) , l'autre avec des pianistes :  Guillaume Nouaux and The Stride piano Kings (Grand Prix du Hot Club de France 2020). Mais, la situation sanitaire  n'avait pas permis la réalisation des concerts publics correspondants

La sortie de notre enfermement nous a permis d'écouter enfin en Live, l'un de ces trios qui n'existait jusqu'à présent que par le disque. 

Ce fut Dimanche 31 Octobre 2021 dans le cadre d'un concert organisé, à Montargis,par le Hot Club du Gâtinais. 

 

Guillaume n'est venu que 15 fois à Montargis. Mais Luca Filastro, jeune et brillant pianiste italien, est déjà venu trois fois en France... en 10 ans d'activités !

- Nous avions découvert Lucas Filastro il y a quelques années à Ascona et fûmes à l'époque surpris par son talent et sa technique. Il est capable de jouer soit stride - comme dans le disque de Guillaume Nouaux - soit dans le style d'Earl Hines, voire parfois en Block Chords comme Milt Buckner. Ce jeune homme, de 29 ans, n'a hélas enregistré qu'un seul disque en solo : Handfull of keys. Ce soir-là, à Montargis, beaucoup de stride de sa part et quelques évocations d'Earl Hines. Comme, par exemple, sur Rosetta où il a enchaîné brillamment les deux styles.

- Guillaume Nouaux fait chanter sa batterie et accompagne ses solistes en jouant dans le style de ses grands parrains : Ce sont souvent les batteurs de La Nouvelle Orleans (Babby Dodds ou Zutty Singleton, pour parler de ceux de la première génération). Mais c'est aussi parfois de Gene Krupa : son introduction sur Jubilee fut un brillant clin d'œil.

- Esaïe Cid - déjà entendu cette année à Montargis, lors du concert d'ouverture, ainsi qu'à La Nouvelle Ève - a beaucoup de chance : Quel confort d'être soutenu par des batteurs comme François Laudet et, ce soir, par Guillaume Nouaux ! Son style a beaucoup évolué. Je me souviens de l'avoir entendu, il y a quelques années, quand il jouait beaucoup de notes. Son style s'est assagi et il joue plus Swing. Il revient ainsi à un jazz naturel et sa partie de saxo-alto - ou de clarinette, pour quelques morceaux seulement - fut entièrement dans cet esprit, avec des solos mélodieux et un parfait apport pour le choix de thèmes, tous dans la tradition Swing. C'est avec ce type musique qu'il avait commencé sa carrière et il nous montre qu'il peut y revenir... et de belle manière. 

 

Merci à Jean-Marc Berliere - Président du Hot Club du Gatinais - et à Guillaume Nouaux, pour l'organisation de ce Grand Concert !

Petit message à Luca Filastro : Reviens vite en France ! 

Jacques BESSE   Membre du Hot Club de France

- Ce commentaire a été réalisé avec l’aide de François Abon - Vice-Président du HCF-Paris - qui assista également au concert.

- Illustration : Guillaume Nouaux Trio à Montargis ( Photo J.M. Berlière) . De gauche à droite : Luca Filastro (p), Essaïe Cid (as, cl), Guillaume Nouaux (dr, lead). Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

02/11/2021 L' UMLAUT BIG BAND PLAYS MARY LOU WILLIAMS907

L' UMLAUT BIG BAND PLAYS MARY LOU WILLIAMS

 

Le 14 octobre 2021 L'Umlaut Big Band  s'est produit à Brest dans le cadre de l'Atlantique Jazz Festival avec comme programme : Umlaut Big Band plays Mary Lou Williams. 

Je ne connaissais pas grand-chose de cet orchestre, mais je savais que, malgré son nom étrange, il ne s'agissait pas d'une formation pour fête de la bière, mais d'un Big Band composé de musiciens issus de la musique classique. 

Choisir de rendre hommage à la grande Mary Lou Williams est déjà une démarche sympathique car cette remarquable musicienne est aujourd'hui trop oubliée. 

Je dois dire que, dans l'ensemble, j'ai passé une bonne soirée. La section de (5 !) saxophones possède une sonorité d'ensemble qui rince l'oreille et il en est de même pour les trois trompettes et deux trombones. Tout est remarquablement en place et l'orchestre sonne magnifiquement, il est vrai fortement aidé par le talent de Mary Lou. 

Le répertoire a surtout donné la part belle aux arrangements swingants dont certains jamais enregistrés.

Les solos étaient en général plutôt courts. Je tiens cependant à signaler trois solistes qui ont retenu mon attention : La trompettiste Pauline Leblond (photo) évoquant un peu le jeu de Rex Stewart, Geoffroy Gesser au saxophone ténor, velu tendance Cobb, Matthieu Naulleau au piano. 

Mais je dois aussi dire combien l'orchestre fait un peu guindé (influence du classique ?), ça ne rigole pas … même si cela se déride sur la fin. Tout est un peu raide, tout semble tracé au cordeau. 

Et cela m'attristait beaucoup de voir le batteur Antonin Gerbal (photo), sans doute excellent percussionniste, garder les yeux rivés sur sa partition, comme dans sa bulle, aux antipodes des batteurs de jazz des orchestres auxquels ce répertoire était destiné. 

 

J'ai lu la chronique que Laurent Verdeaux avait consacrée au CD Umlaut Big Band Plays Don Redman (Bulletin du HCF N° 679) et je dois dire que j'y retrouve bien le côté contrasté que l'audition de cet orchestre inspire. 

Mais, en résumé, j'ai eu plaisir à entendre cette formation - malgré toutes les réserves formulées ci-dessus - pour sa musicalité si ce n'est son swing et pour le choix de son répertoire. 

Claude BISSERIEX   Membre du Hot Club de France

 - Illustration : Sébatien Beliah (b), Antonin Gerbal (dr), Pauline Leblond (tp), Alexis Persigan  (tb) . Photo : Lea Lanoë .

Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

- Un double CD Mary’s Ideas : Umlaut Big Band plays Mary Lou Williams vient de paraître.

<<
précédente
 page 2/47 (du 02/11/2021au 08/02/2022 
>>
<<
<
page 2/47
>
>>
Logo sticky barre
accueil sticky barre
Haut page sticky barre
Contact sticky barre

HOT CLUB DE FRANCE 2022