Logo HCF

FORUM RÉAGIR

VOUS AVEZ LA PAROLE !

Jazz -Olivier Boissinot
Si vous désirez faire connaître votre opinion, communiquer une information, faire une proposition, donner une réponse, UNIQUEMENT sur un sujet relatif au jazz authentique, soumettez-nous votre message. (Il s'agit d'un FORUM en différé et non d'un Dialogue interactif).

Merci de nous tenir informés de vos réponses, des réactions, des résultats et des commentaires à hotclub@hot-club.asso.fr
Ecrivez votre texte dans l'email, après avoir cliqué sur le lien ci-dessous,
(A la fin de votre message indiquez toujours vos NOM,PRENOM et EMAIL)
Après validation, votre message - ou son adaptation - sera publié dans l'un des forums du site.
<<
précédente
 page 1/49 (du 05/07/2022au 26/09/2022 
>>
<<
<
page 1/49
>
>>
26/09/2022 HOMMAGE À PIERRE ROBIN972

HOMMAGE À PIERRE ROBIN

Pierre Robin est décédé victime d'une crise cardiaque le 9 septembre dernier et inhumé le 14 après une cérémonie d'obsèques au cimetière du Père Lachaise.

Il était certainement connu des musiciens et amateurs de Jazz français, car c'est lui qui s'occupait du Site du Hot Club de France, qui a débuté en 2003, avec la participation de Claude Bisseriex responsable de la partie informatique.

 

J'ai fait véritablement la connaissance de Pierre lors de la Croisière Jazz organisée par le Hot Club de France en avril 2002. Depuis, nous nous nous rencontrions ou nous nous téléphonions aussi bien pour des renseignements sur mes activités musicales, qu'il désirait mettre sur le site sans faire d'erreurs, que pour avoir réciproquement de nos nouvelles.

 

Pierre était un homme d'une grande délicatesse, discret, posé, extrêmement bien élevé et d'une grande gentillesse. Nous étions très ami, même si nous ne nous rencontrions qu'épisodiquement.

Sa disparition m'a surpris et profondément peiné, ne le sachant pas malade.

À la cérémonie de ses obsèques, en dehors de ses enfants et de nombreux amis était présent, bien sûr, des membres du Hot Club de France. Mais, à mon grand regret, j'étais le seul musicien présent alors qu'il mentionnait régulièrement sur le site les activités de presque tous les jazzmen français, et parisiens. Je pense que l'information n'est pas passée.

 

Encore un ami dont la présence me manquera comme tant d'autres auparavant.

Irakli de DAVRICHEWY   Trompettiste et Chef d'Orchestre

24/09/2022 LIL RED AND THE ROSSTER À SAINT JEAN DE BRAYE LE 18 SEPTEMBRE 2022971

Lil Red & P. Fouquet

 

Du Blues o'swing - St Jean de Braye le 18 septembre 2022 :

LIL RED AND THE  ROOSTER (en français La petite rouquine et les (ses) coqs (gaulois).

 

Ce nom désigne en fait un superbe orchestre de blues, dirigé de main de maître par Madame Jennifer – Lil Red – Miligan accompagné par l'excellent Pascal Fouquet à la guitare.  Se joignent à eux :  Jean-Marc Labbé au saxophone baryton, Pascal Mucci  à la batterie et Jean-Marc Despeignes à la guitare basse. Juste un mot pour vous dire que le niveau sonore était parfaitement acceptable ; ce qui et très important pour nos vieilles oreilles !

 

Jenni chante, danse, accompagne Pascal Fouquet à la guitare rythmique ou joue du washboard avec 2 brosses à cheveux ! Elle chante bien ; elle occupe la scène comme seules les américaines savent le faire. Elle présente ses morceaux en français avec un accent à la Jane Birkin (charmant).

 

Mais  le grand homme de l'orchestre c'est Pascal Fouquet , superbe guitariste de blues qui mentionne Tiny Grimes comme son guitariste préféré, puis Charlie Christian, tandis que son jeu est beaucoup inspiré de celui de guitaristes comme T.Bone Walker, B.B. King, Otis Rush et quelques autres; il adore aussi Elmore James. Et ses trois accompagnateurs assurent  superbement leur partie avec juste ce qu'il faut de soli de baryton et de batterie.

Le programme comprend beaucoup de leurs compositions (American Lady ou Cool Trap) et quelques classiques : Hound Dog ou  Why Don't You Do Right.

 

Merci à Blues o'swing et à ses partenaires (dont la mairie de Saint Jean de Braye) d'avoir offert aux amateurs ce bon programme dans un cadre fort sympathique.

Francois ABON & Jacques BESSE   Membres du Hot Club de France

Cliquez sur l'image pour l'agrandir - Photo : Laurent Cheron

23/09/2022 TÉMOIGNAGE SUR PIERRE ROBIN970

C'est en 2015, à l'occasion d'un stage chez Jacques Morgantini, que j'ai fait la connaissance de Pierre Robin. Tout naturellement nous avions échangé sur divers sujets et en particulier sur le site internet du Hot Club de France. Ainsi Pierre m'a indiqué qu'il mettait lui-même à jour ce site depuis 2003 ce qui m'avait alors impressionné.

 

Pierre RobinPierre avait une formation d'ingénieur dans le textile. Dans les années 1960 il a sillonné le globe de l'Afrique à l'Amérique en passant par l'Asie et l'Europe de l'Est pour vendre des usines textiles clé en main dans ces régions. Cette vie de voyages et de contacts à haut niveau lui a permis de développer le goût pour les relations publiques qu'on lui connaissait.

Puis Pierre Robin a racheté une entreprise de presse spécialisée dans le textile : L'industrie Textile qui était alors une référence dans la profession. Il a créé deux autre titres et, dans les années 70, introduit l'informatique dans l'affaire en s'appuyant sur des sociétés spécialisées. Il a cédé cette revue à son départ à la retraite au début des années 2000.

 

Pierre Robin était l'ami d'enfance de Jacques Pescheux, ancien président du HCF, et comme lui amateur de jazz. Il a donc logiquement rejoint le Hot club de France à l'heure de la retraite. Justement le site internet du HCF démarrait alors et connaissait de gros problèmes d'organisation (déjà !). Ce qui m'a impressionné chez Pierre, c'est qu'il s'est retroussé les manches, a acheté un bouquin sur le sujet et a mis à jour le site dans le dur, en langage HTML (les spécialistes apprécieront), lui qui  n'avait jamais programmé de sa vie.

 

J'avais quelques lumières sur les sites internet puisque j'en avais déjà développé trois  pour l'activité professionnelle de membres de ma famille. J'avais été ingénieur système quelques années au début de ma carrière et avais ensuite mal tourné vers une fonction de direction commerciale au sein d'un grand groupe d'électronique et électrotechnique. À la différence de Pierre, j'avais une base pour jouer avec les outils du net.

A l'époque, le site était particulièrement disgracieux, un personnage avec un dentier énorme se baladait sur l'écran d'accueil genre Pacman. Pour Pierre une mise à jour s'imposait. Je lui ai proposé mon aide et c'est ainsi qu'a commencé notre complicité et notre amitié.

 

Je suis très heureux d'avoir pu aider Pierre Robin dans ce domaine. Il était totalement investi dans cette entreprise du site internet du Hot Club de France. Il le dirigeait en patron qu'il avait été avec créativité et passion, ce qui pouvait ne pas plaire à tout le monde. S'il était parfois perfectionniste il n'oubliait pas qu'il s'agissait d'abord  du site d'une association de bénévoles et il cherchait toujours le compromis.

Nos échanges étaient presque quotidiens. J'ai apprécié son raffinement et sa culture et notre amitié était basée sur un respect mutuel. Lorsque mon téléphone sonnait à une heure où les honnêtes gens se reposent, toute la famille s'écriait gentiment « c'est Pierre Robin ». Il ne sonnera plus et il va me manquer.

Au revoir Pierre et merci.

Reste une belle aventure qui je l'espère va continuer autrement.

 

Claude BISSERIEX   

12/09/2022 ANDRÉ VASSET NOUS A QUITTÉS969

ANDRÉ VASSET NOUS A QUITTÉS

 

André VASSET est né le 4 décembre 1928 à Stoke-on-Trent (Angleterre) et s'est éteint le 28 août à Ceyrat.

Il fut l'un des rares fils d'ouvrier à obtenir son baccalauréat à la fin de la guerre.

Il a travaillé chez Michelin de 1954 à 1981. Entré comme laborantin, il a suivit des cours du soir pendant six ans et est devenu ingénieur chimiste.

 

Il découvre le jazz en Autriche pendant son service militaire.

Vers 1951, il fait la connaissance de Big Bill Broonzy, auquel il se lie d'amitié et à qui il consacrera un remarquable ouvrage (intitulé Black Brother), bio-discographie unique en son genre (dont il semble que quelques exemplaires soient encore disponibles …). Big Bill fut également le parrain de son fils aîné.

 

Il devient Président du Hot-Club de Clermont-Ferrand et organise de nombreux concerts (Stars of Faith, Buckner-Persiany, Illinois Jacquet Big Band, John Lee Hooker, Clark Terry - Frank Foster, Slim Gaillard, Cliff Smalls … Etant étudiant à Clermont dans les années 70, j'ai eu le plaisir de l'y aider en tant que bénévole. Il m'a personnellement fait découvrir Erroll Garner et le talent Duke Ellington comme pianiste.

 

Familier du Moustier, il fait partie de la « garde rapprochée » qui entourait Hugues Panassié et Madeleine Gautier.

En 1981, il est secrétaire adjoint du Bureau du HCF. Il entre dans le comité de rédaction du Bulletin du Hot-Club de France en novembre 1983. Il en devient secrétaire de rédaction en avril 1988 et rédacteur en chef de facto en octobre 2002 jusqu'en octobre 2007. Il redevient ensuite simple membre du comité de rédaction et reste jusqu'à la fin de sa vie un contributeur important du Bulletin, avec un réel bonheur d'écriture. On lui doit des chroniques de disques dans pratiquement chaque Bulletin pendant quarante ans …

 

Il profite de sa retraite pour arpenter les festivals de jazz (dont Bayonne et Laroquebrou) et pour voyager à l'île de la Réunion, l'île Maurice, Madagascar, Mayotte …

Le jazz et le rugby ont été ses grandes passions. Il éprouvait un grand amour pour son Auvergne, qu'il n'a jamais quittée.

 

Nous adressons nos plus sincères condoléances à son épouse Monique, ses deux enfants, ses quatre petits-enfants (dont Juliette Charles qui m'a très gentiment fourni des éléments biographiques) et ses six arrière-petits-enfants.

 

Le Hot-Club de France lui doit beaucoup.

François DESBROSSES   Président du HOT CLUB DE FRANCE

11/09/2022 DÉCÈS DE PIERRE ROBIN968

DÉCÈS DE PIERRE ROBIN

 

C'est avec immense tristesse que nous venons d'apprendre le décès à l'âge de 87 ans de notre ami

 

Pierre ROBIN

Membre du Conseil d'administration du Hot Club de France

 

qui nous a quittés le 8 septembre à la suite d'un arrêt cardiaque.

 

Pierre était le responsable de notre site internet auquel il consacrait toute son énergie. Son expérience de la presse écrite et son carnet de relations nous ont été précieux tout au long des années qu'il a passées à la direction du Hot Club de France. C'est une grande perte pour notre association.

 

Le Hot Club de France présente ses très sincères condoléances à ses enfants Nicolas et Olivier et à toute sa famille.

François DESBROSSES   Président du HOT CLUB DE FRANCE

Les obsèques de Pierre ROBIN  auront lieu le mercredi 14 septembre à 10h dans la salle Mauméjan du crématrorium du Père Lachaise (71 rue des Rondeaux –Paris 20°).

 

La correspondance pour le site du HCF peut désormais être adressée via la page « Contact »  du site ou à l'adresse hotclub@hot-club.asso.fr

01/09/2022  DISPARITION DE JOEY DeFRANCESCO967

  DISPARITION DE JOEY DeFRANCESCO

 

Joey DeFrancesco - organiste et multi-instrumentiste - a succombé à une crise cardiaque, le 25 août 2022, à l'âge de 51 ans , alors qu'il se trouvait à son domicile dans l'Etat de l'Arizona. Il avait vu le jour le 10 avril 1971 à Springfield (USA), ville de la banlieue de Philadelphie (État de Pennsylvanie).

Joey DeFrancesco avait joué un rôle essentiel, à la fin des années 80/début des années 90, dans le regain de l'intérêt du public et des musiciens de jazz pour l'Orgue.

Né au sein d'une famille, où la musique était présente dans chaque génération - père organiste et grand père saxophoniste - il avait appris, dès l'enfance, à jouer de plusieurs instruments - dont l'Orgue Hammond B3 - Et, il avait signé son premier contrat à 16 ans.

 

Admirateur inconditionnel de Jimmy Smith, Joey D. - son diminutif - avait su allier parfaitement tradition et approche moderne. Ses qualités, largement reconnues avec 4 nominations aux fameux Grammy Awards, lui avaient permis de côtoyer un grand nombre de musiciens sur scène et en studio. 

 

De la trentaine d'albums parus sous son nom, on pourra retenir plus particulièrement* :

- It's About Time avec Jack McDuff (1995-Concord Jazz),

- The Champ (dedicated to Jimmy Smith - 1999 HighNote),

- Plays Sinatra avec le grand saxophoniste ténor Houston Person (2004-HighNote)

- Legacy avec Jimmy Smith, pour qui ce sera le dernier enregistrement (2005 - Concord).

Sans oublier ses nombreuses rencontres avec le guitariste et chanteur George Benson.

- Le dernier CD de Joey DeFrancesco : More Music - est sorti il y a tout juste un an (septembre 2021). En compagnie de Lucas Brown (basse et orgue) et de Michael Ode (batterie), il y joue de l'orgue et du piano, mais aussi de la trompette et , pour la première fois en disque, du saxophone-ténor (label : Mack Avenue Records).

 

Avec Joey DeFrancesco, le Jazz vient de perdre l'un de ses plus intéressants interprètes contemporains.

Michel LALANNE   

- Photo de Joey DeFrancesco - Cliquez sur le visuel, pour l'agrandir

 

Enregistrements  (Commentaires de Jean-Marc Berlière - Hot Club du Gatinais.)

Aux excellentes recommandations de Michel Lalanne, je me permets d'ajouter :

- Le CD Goodfellas (avec Joe Ascione et F. Vignola) chez Concord . Le son y est somptueux !

- Les enregistrements avec le City Rhythm Band  : un super Big Band, avec le B3 en vedette.

19/08/2022 DECES DE JEAN-PIERRE TAHMAZIAN - TEMOIGNAGES958

 DECES DE JEAN-PIERRE TAHMAZIAN - TEMOIGNAGES

 

Rappelons que Jean-Pierre Tahmazian co-dirigeait le label français Black & Blue créé en 1969 avec Jean-Marie Monestier (voir message de François Desbrosses du 02/08).

 

- OBSEQUES DE JEAN-PIerre TAHMAZIAN :

Jean-Pierre Tahmazian s'est éteint le 31 juillet à l'âge de 78 ans, des suites d'un AVC précédé de complications rénales déjà anciennes. Ses obsèques ont eu lieu le 9 août au crématorium de Perpignan où il résidait depuis quelques années. Il avait souhaité une cérémonie réduite à ses proches, mais grâce à son épouse je pus m'y rendre depuis Toulouse. Était venu également, depuis Paris, Dominique Samarcq, ancien ingénieur du son ayant enregistré plusieurs séances Black & Blue aux studios Barclay, dans les années 70.

 

Le jazz était évidemment présent lors du recueillement au crématorium avec : Slow Blues (un duo de piano Count Basie / Oscar Peterson), suivis de Lil Darlin' par le Count Basie Orchestra et du duo Ella Fitzgerald / Louis Armstrong … Et c'est un Frank Sinatra qui clôtura la courte cérémonie.

 

Jean-Pierre Tahmazian fut un acteur discret, constant, et serviteur généreux du jazz. Il s'en est allé : une page majeure de l'histoire du jazz s'est tournée …

 

Philippe LEJEUNE - Musicien

 

 

 2 - Jean-Pierre était un garçon formidable. A plusieurs occasion j'ai travaillé avec lui : toujours positif, souriant et plein d'idées.

Je garde un très bon souvenir de notre collaboration pour l'album des FOUR BONES et pour ma participation au disque d'AL GREY en tant que compositeur.

 

Repose en paix mon Ami. 

 

François GUIN - Musicien et Compositeur

 

 

3 - Jean-Pierre était un amoureux du jazz, et un gars sympa. Il a beaucoup fait pour le jazz. Il nous manquera.

 

Dan VERNHETTES - JazzEdit

 

 

 4 - On doit à Jean-Pierre - avec Jean-Marie Monestier - deux, voire trois, décennies de bonheur et de découvertes.

Jamais je n'aurais imaginé voir et entendre, en chair et en os, des légendes comme Eddie Vinson, Al Grey, Jay McShann et des dizaines d'autres. A Montargis, il nous a permis de présenter des Chicago Blues et des moments de grâce avec Carrie Smith.
L'annonce de sa mort m'a bouleversé. J'aurais tant voulu le remercier encore, pour tout ce qu'il a apporté au Jazz qui Swingue !

 

Jean-Marc BERLIERE - Hot Club du Gatinais

 

Photo de Jean-Pierre Tahmazian en 1976 . Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

17/08/2022 FESTIVAL CRUIZ EN JAZZ 2022 - DEUX DES CONCERTS966

FESTIVAL CRUIZ EN JAZZ 2022 - DEUX DES CONCERTS

 

CRUIS est une petite ville coquette de Haute Provence à 700 m d'altitude au pied de la montagne de Lure (1800 m).

A Cruis, il y a un minuscule cloître dont la cour peut contenir un peu plus de 200 auditeurs assis. C'est là que j'ai assisté  seulement à deux concerts (sur les cinq du festival) : ceux du 5 et du 7 Août 2022, qui furent mémorables et se sont terminés en Standing Ovations.

 

- Crawfish Wallet (le 5 Août) : Un quartet, avec deux musiciens expérimentés Jean-Michel Plassan (banjo) et Fred Lasnier (contrebasse) qui accompagnent deux jeunes pousses : Amandine Cabald Roche (chant / washboard) et Gaëtan Martin (trombone).

Ces quatre musiciens venus de Bordeaux sont très soudés et swinguants, autour d'un répertoire habituel de la Nouvelle Orléans, où ils sont allés. Cette ville a inspiré une composition à Amadine et Gaëtan : I Am In Nola

Dans cet enregistrement, on remarquera l'abattage d'Amandine et son excellent jeu de washboard. L'écoute complète de l'album éponyme montre que le trombone, Gaëtan Martin, semble infaillible !

 

The Rag Messengers (le 7 Août)

C'est un trio de Montpellier avec trois jeunes pousses : Auguste Caron (piano), Ezéquiel Célada (clarinette / saxo -soprano), Ophélie Luminati (batterie). Auguste Caron fait partie des meilleurs pianistes stride contemporains.

J'avais déjà entendu et énormément appréciés Auguste et Ezéquiel avec les Washing Machines. Maisje ne connaissais Ophélie que par Youtube et je voulais l'écouter en Live. J'ai eu ma confirmation pendant tout le concert : Ophélie est une grande swingwoman. De plus, j'ai découvert qu'Ezéquiel jouait aussi du soprano, avec beaucoup de flamme. 

Le répertoire de The Rag Messengers est celui des pianistes stride.

 

Pour Cruis en Jazz 2022 : Bravo à Yvette Michau et à son équipe de bénévoles !

Pierre INGRIN   – Membre du Hot Club de France

Photo : Crawfish Wallet Quartet. Fred Lasnier(b), Amandine Cabald-Roche (voc,wash), Gaëtan Martin (tb) , Jean-Michel Plassant (bj). Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

15/08/2022 FESTIVAL INTERNATIONAL de BOOGIE WOOGIE ROQUEBROU (4) : CHAPEAU !965

 FESTIVAL INTERNATIONAL de BOOGIE WOOGIE ROQUEBROU (4) : CHAPEAU !

 

CHAPEAU !

 

Le 14 Août fut la journée finale de l'excellent Festival international de Boogie Woogie de La Roquebrou 2022

 

Ce jour là, la musique est restée dans le cadre du Festival Off, dans les rues et dans les bars, la danse également. Il y eut du Gospel à l'église avec les Sweet Caribbean Voices et un Grand Bal de Clôture… Malgré l'absence d'une soirée de concerts, la fête s'est donc poursuivie intensément.

 

En 2022, le public n'a pas manqué ce rendez-vous Boogie Woogie de La Roquebrou, même si la fréquentation aurait pu être encore plus dense. Le village fut pris d'assaut, malgré la chaleur. Les concerts ont affiché quasi-complets.

Que dire de plus ? Après deux années d'absence, le Festival International de  Boogie Woogie de La Roquebrou s'est à nouveau imposé comme un Spot majeur de l'été, pour les français voire même pour un grand nombre d'européens. Ceci grâce aux choix de son Directeur Artistique Jean-Paul Amouroux et aux efforts de toute l'équipe organisatrice. 

 

Où aller au mois d'août quand on est amateur de Jazz, sinon dans ce Cantal qui nous offre de la musique qui swingue, de la danse, des lieux charmants investis par le Jazz et un public qui respire la bonne humeur… avec Saint-Flour en Jazz au début du mois, le Festival International de Boogie Woogie de La Roquebrou ensuite. Et pour terminer : le Swing Août. Car la musique et la danse continuent à La Roquebrou jusqu'au 21 août  2022 dans le cadre du Swing Août Festival.

 

Et, pour le Festival International de Boogie Woogie de l'année prochaine,

Rendez-vous à La Roquebrou à partir du 9 août 2023. 

 

 

Alain CHARBONNIER   Président du Hot Club de Limoges

Photo (crédit A.Ch) : Chapeau !  sur Piano . Cliquez sur le visuel pour l'agrandir

14/08/2022 BOOGIE WOOGIE DE LA ROQUEBROU (3) : FORMIDABLE DERNIERE SOIREE964

BOOGIE WOOGIE DE LA ROQUEBROU (3) : FORMIDABLE DERNIERE SOIREE

 

Sacrée denière soirée de Festival, ce samedi 13 août !

 

Bien sûr, comme chaque soir, se sont succédés les pianistes, dont : 

- Gilles Blandin, un Breton qui sait ce que Boogie veut dire,

- Caroline Dahl, qui apporte l'atmosphère de San Francisco au cœur du Cantal, ou

- Jean-Pierre Bertrand, solide comme un Bourguignon ... et qui parait ici chez lui.

Le Swing était au rendez-vous ! Tous les artistes du clavier investirent la scène pour conclure cette première partie.

 

Après l'entracte, Feu sur Scène ! avec Le Swing des années 40's puis la présence incandescente de Nicolle Rochelle : deux concerts se suivant qui nous ont amenés jusqu'à deux heures du matin sur des rythmes endiablés :

- Didier Desbois a enchanté le public avec sa dynamique formation de dix musiciens, Les Jazz Collectors, flanquée d'un trio de charme façon Andrew Sisters : Les Swing Glamour (photo). On a donc pris le train : le Chattanooga Choo Choo… 

- Ensuite, accompagnée par l'orchestre du Festival avec Jean-Paul Amouroux au piano :

Nicolle Rochelle a investit l'espace.  Sa présence a emporté tout le public, tant son chant et sa danse furent fabuleux. Quel Final ! Avec un moceau bissé : Shake, Rattle And Roll. Et quelle énergie, quel bonheur dégagé !

Alain CHARBONNIER   Président du Hot Club de Limoges

- Photo (crédit ACh) : Les Swing Glamour (Rachel Cadot, Karine Cheteau et Stéphanie Legnaro)

 . Cliquez sur le visuel pour l'agrandir

13/08/2022 BOOGIE WOOGIE DE LA ROQUEBROU 2022 (2) - LA MUSIQUE EST PARTOUT962

 

BOOGIE WOOGIE DE LA ROQUEBROU 2022 (2) - LA MUSIQUE EST PARTOUT

 

12 Aout 2022. Le Festival International de Boogie Woogie de La Roquebrou  poursuit sa route. La musique est partout dans cette petite cité de caractère et, comme c'est jour de marché, l'ambiance ressemble presque à celle de La Nouvelle Orléans.

 

Le Paris New Orleans Brass Band de Dan Vernhettes parcourt les rues semant la joie sur son passage. Dans tous les bars, le son des pianos retentit, les pianistes rivalisent d'invention, et ça danse, et ça rit, et ça se rafraîchit… On peut même assister à des bœufs genre deux pianos et un cornet. Ce bonheur simple ...il fallait le retrouver !

Sous les chapiteaux du foirail, devenu la Place du Boogie, les couples se forment pour danser sans s'arrêter grâce à des airs pleins de rythme et de swing. On s'entraîne pour le concert du soir équipé d'une piste de danse. N'est-il pas vrai que le Boogie, c'est la danse ?

Mais les rues s'animent aussi de concerts formidables tel celui du Olivier Franc quintet (photo) avec son Jean-Baptiste de fils qui excelle au piano. Tout le monde se retrouve sur la petite place devant la vieille église Où trouver mieux ailleurs ?

 

Quant au Concert du Soir :

- Retour sur le Boogie Woogie le plus réjouissant sous la houlette de Jean-Paul Amouroux, tout heureux de présenter l'ami Jean-Pierre Bertrand, flanqué lui aussi de son fils, Arthur. 

- En seconde partie, un big band, celui de Philippe Crestée, qui révise le répertoire des grands orchestres swing, de Vine Street Ramble à In The Mood.

 

Alain CHARBONNIER   Président du Hot Club de Limoges

Photo (MTC) : Olivier Franc Quintet en Concert de rue . A gauche Benoit de Flamesnil (tb), à droite Olivier Franc (cl). Cliquez sur le visuel pour l'agrandir

13/08/2022 SAINT-FLOUR EN JAZZ FESTIVAL 2022 - RIEN QUE DU JAZZ !963

SAINT-FLOUR EN JAZZ FESTIVAL 2022 - RIEN QUE DU JAZZ !

 

 

Grâce à un message de Laurent Verdeaux, j'avais appris l'existence du Festival St Flour en Jazz.

J'ai donc décidé d'assister, pendant les 3 jours, à cette seconde édition. qui eut lieu dans les rues de la vieille ville de St Flour, à 870 mètres d'altitude. Cette hauteur nous permit d'échapper à la canicule du Sud-Ouest et de profiter d'un air plus pur.

 

Avec St Flour en Jazz, j'ai retrouvé l'esprit du  French Quarter Festival,  entièrement gratuit, de La Nouvelle Orléans :

Une palette d'orchestres et de musiciens, plus ou moins connus, qui comme à New-Orleans, jouent toute la journée dans les rues et représentent tous les styles de jazz :  jazz manouche, blues instrumental ou chanté, récital de piano, Rhythm ‘n blues, New Orleans, et mème ... un Mini Big Band.

 

Le soir, une  grande scène permit aux têtes d'affiches de jouer sur le Parvis de la Cathédrale:

 

Vendredi - le Hot Swing Sextet du trompettiste Bruno Bonté (Photo) : Un véritable orchestre dédié à la danse.

- Samedi - En première partie, le Walk Cake Band, groupe de Chloé Tridot, a revisité les standards du jazz pour animer les amoureux de danses swing.

En seconde partie, la fameuse formation Nikki & Jules qui rassemble Nicolle Rochelle et Julien Bunetaud. Il reste toujours bien ancré dans le Blues et le Jazz : de grands standards d'Aretha Franklin à Duke Ellington, Clarence Brown et Dina Washington… 

- Dimanche soir- Un repas clôturait le festival avec les Happy Jammers de Laurent Verdeaux.

 

Il y eut toutefois un Bémol : la journée du dimanche fut bien triste jusqu'au dîner de clôture ... Même pas une Messe Gospel !

 

St Flour en Jazz c'est du Jazz et ...rien que du Jazz, pas comme certains festivals des musiques dits de Jazz, qui n'ont maintenant plus rien à voir avec le jazz. 

St Flour en Jazz  doit rester dans la même veine et devenir un référent jazz, comme ses voisins: Boogie Woogie de La Roquebrou, Sancy Snow Jazz, ou  Jazz aux Sources de Chatel Guyon.

 

Saint Flour nous offre aussi une note de plus, avec une belle gastronomie locale à des prix raisonnables.

Un grand merci aux organisateurs et Vive une troisième édition !

Bernard MADEC   

- Bernard Madec est l'Ancien Président du Bordeaux Hot Club et de  Jazz en Privé. C'est aussi le Créateur du Cahors Blues Festival et de Jazz en Médoc.

- Photo  : Le Hot Swing Sextet de Bruno Bonte (tp, lead). Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

De gauche à droite :  Jéricho Ballan (dr) - caché - Franck Richard (b) - Thibaud Bonté (tp) - Bertrand Tessier (ts,ss) - Erwann Muller (gu) - Ludovic Langlade (gu) caché.

12/08/2022 BOOGIE WOOGIE DE LA ROQUEBROU 2022 (1) - C'EST REPARTI !961

BOOGIE WOOGIE DE LA ROQUEBROU 2022 (1) - C'EST REPARTI !

 

Et voilà, le Festival International de Boogie Woogie de La Roquebrou est reparti après deux années d'interruption dues à la pandémie. Jean-Paul Amouroux - son directeur artistique - nous a concocté un programme autour du Boogie, du Blues, du Piano Jazz… comme il en a le secret.

 

- Cette première soirée, il a donné sa chance à la jeunesse en invitant Marie de Boysson, Stefan Ulbricht et Arthur Bertrand qui nous ont mis dans l'ambiance Boogie ! Bien sûr, il a aussi  fait appel à des valeurs sures en présentant des habitués du lieu tels que : Axel Zwingenberger et Jean-Pierre Bertrand. Et, juste avant l'entracte, un trio de charme avec : Marie de Boysson, Ladyva et Caroline Dahl.

Ce beau monde était secondé, çà et là, par quatre accompagnateurs de talent, Pilou Cas (ts), François Fournet (gu), Yves Buffetrille (b) et Lionel Grivet (dr).

 

- Pour la seconde partie de soirée, les organisateurs ont vu grand en faisant monter sur scène une grande dame de l'orgue Hammond, Rhoda Scott. Celle-ci, toute heureuse d'être là - et elle l'a dit en français - a réjoui le public avec nombre de classiques du répertoire, à commencer par One Mint Julep de Ray Charles, jusqu'à son tout premier enregistrement-Brother's Boogie - qu'elle n'avait jamais rejoué depuis. Elle était accompagnée par deux musiciens talentueux : Nicolas Peslier (gu) et Thomas Derouineau (dr). 

 

Alain CHARBONNIER   Président du Hot Club de Limoges

- Photo (MTC) : Les mains de Rhoda Scott - Cliquez sur le visuel pour l'agrandir

11/08/2022 17e FESTJAZZ 2022 : UNE VIVIFIANTE BOLEE DE SWING.960

 

 

17e FESTJAZZ 2022 : UNE VIVIFIANTE BOLEE DE SWING.

 

Parmi la multitude de festivals estivaux, Fest Jazz, dans la cité bretonne de Chateauneuf-du-Faou (F.29), mérite une place particulière pour son ambiance euphorisante qui fit le bonheur des amateurs et des danseurs. Plusieurs centaines investirent le Fest Jazz festival. 

 

Ainsi, les 29 et 30 juillet 2022, parmi la trentaine de groupes programmés, nous avons pu assister, entre autres, aux prestations de :

 

A -TUBA SKINNY : Cet Orchestre de Rues de la Nouvelle-Orléans, bien connu désormais en France et au-delà, enchaîne imperturbablement les morceaux de Jelly Roll Morton, Bix Beiderbecke, Fats Waller et autres pères fondateurs, avec une ferveur, un swing et une maîtrise confondantes. Ceci, malgré l'absence de la chanteuse attitrée Erika Lewis. Tout ceci, sous la direction, douce mais ferme, de la cornettiste surdouée Shaine Cohn. Enorme succès public !

 

B -THE CARLING FAMILY : Même musique, mais changement de style avec le groupe suédois conduit par Gunhild Carling, la multiinstrumentiste à la personnalité extravertie (c'est un doux euphémisme !).

Celle-ci n'hésite pas à multiplier les clins-d'oeil au cirque, en installant des séquences de jonglage, de prestidigitation ou en jouant d'une grande variété d'instruments (ah, ce blues au pipeau !). Et ce, parfois simultanément. Ceci étant posé, le talent, l'énergie la musicalité, le charisme qui transparaissent sont remarquables. Gunhild aime le public et le public l'adore.  la nouvelle génération présente sur scène : fils, fille, nièces (talentueuses Ida et Nana), tous multi-instrumentistes, la marque Carling est appelée à perdurer... pour notre plus grand plaisir.

 

C - Jean-Baptiste FRANC : LE pianiste du festival. On a pu l'entendre en solo, alliant souplesse et tension maîtrisées, dans ses hommages aux Maîtres du Stride que sont : JP Johnson, Donald Lambert ou Willie Smith The Lion. Mais, aussi à... Beethoven - magique 7e Symphonie - rarement interprétée dans ce style si périlleux.

Jean-Baptiste FRANC s'est également produit en duo avec le banjoïste britannique Sean Moyses (photo) : I Found a New Baby et un Tiger Rag détonnant. Ainsi qu'en rejoignant diverses formations, dont celle du solide trompettiste Joé Santoni (belle inerprétation de Tears, la composition du couple Amrstrong). Toutes ces prestations furent parfaitement abouties et justement appréciées

 

 

Bravo au Festival breton et à ses organisateurs ! Nous reviendrons au Fest-Jazz de Châteauneuf du Faou !

François ROUSSIN   Membre du HCF-PARIS

Photo : A droite, Jean Baptiste Franc (p), A gauche, Sean Moyses (bj). Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

10/08/2022 PROCHAINES PARUTIONS D'ENREGISTREMENTS959

PROCHAINES PARUTIONS D'ENREGISTREMENTS

 

J'ai constaté que les 3 CD ci-dessous, originaux dans leurs conceptions,

sont annoncés pour parutions prochaines.

Ils devraient séduire bon nombre d'amateurs.

 

A - M O N T Y   A L E X A N D E R  - LOVE  NOTES 

Ce sera le 76ème album du magnifique pianiste jamaïcain. Mais, néanmoins, le tout premier où il sera possible de l'entendre chanter.

Monty y propose 11 grands standards - des Love songs - qui ont ses préférences depuis fort longtemps et dont les principaux auteurs ou interprètes ont pour noms :  Henry Mancini , Nat King Cole et Frank Sinatra.

Pour cet enregistrement un casting de haut niveau a été constitué. Parmi les artistes invités on trouve le guitariste George Benson , le pianiste vétéran Ramsey Lewis et les trompettistes Arturo Sandoval et Roy Hargrove ( aujourd'hui décédé). La sortie de l'album est prévue pour fin Août 2022.

 

B - Dr. J O H N  -  THINGS  HAPPEN  THAT  WAY 

Trois années après son décès (06/19) paraît un album du célèbre Dr John (de son vrai nom : Malcolm John - Mac Rebennack). Personnage incontournable de la Nouvelle Orléans durant des décennies, il travaillait sur ce projet lorsqu'il fut victime d'une crise cardiaque fatale. Pour cette dernière séance d'enregistrement connue , plusieurs titres sont proches de la musique country et on pourra également entendre deux pianistes invités, bien connus dans les clubs de la Crescent City :  Jon Cleary et David Torkanowski.

Une curiosité : la reprise de I walk on guilded splinders , un thème qui figurait sur son premier album en 1968 .

La sortie de cet album est prévue pour Septembre 2022 - Label  : ROUNDER  RECORDS 

 

C - T H E   M A N H A T T A N   T R A N S F E R  - FIFTY

Ce célèbre groupe vocal américain va célébrer son 50ème anniversaire et annonce la parution d'un nouvel album , intitulé tout simplement : FIFTY .

Le quartet, qui a été récompensé par un Grammy Awards à 10 reprises , fut créé au début des années 70, à l'initiative de Tim Hauser ( leader et basse ) et de trois vocalistes toujours présents dans le groupe : Janis Siegel (alto ), Alan Paul ( ténor) et Cheryl Bentine (soprano). Trist Curless ( basse) a succédé à Tim Hauser , décédé en 2014.

Fifty réunit 10 de leurs plus grands succès,  avec de nouveaux arrangements et le précieux concours de l'Orchestre de Cologne (Radio). Les liners notes ont été écrites par Alan Paul ( co-fondateur du Groupe).

Sortie prévue fin Octobre 2022 sous label : CRAFT  RECORDINGS .

Michel LALANNE   

Photo : Illustation de la pochette du CD de Dr John. Cliquez sur le visuel pour l'agrandir

Note du Site HCF : Ces enregistrements seront probablement chroniqués dans

un prochain numéro du Bulletin du HCF

06/08/2022 JAZZASCONA (10) - CONCLUSIONS957

JAZZASCONA (10)  - CONCLUSIONS

 

JazzAscona2022 s'est terminé le 2 juillet 2022. 

 

Le programme de ce festival JazzAscona 2022 m'a permis de rencontrer de nouveaux et brillants musiciens. Mais, si je compare ce que j'ai pu écouter cette année avec les années précédentes, je remarque que 

le festival a réduit son envergure, probablement pour des raisons économiques :

- Très peu de concerts avant 18h. Donc 2 concerts de moins par jour, par rapport aux éditions précédentes.

- Beaucoup plus de Duos et de Trios.

- Proportionnellement, beaucoup plus de musiciens suisses et italiens que d'habitude. 

- Peu de grandes vedettes féminines : Certes, je n'ai pas pu écouter Dee Dee Bridgewater. Mais toutes les autres annoncées vedettes, n'étaient pas ou peu jazz (des groupes folk, des chanteuses plus à l'aise dans Parole -  le tube de Dalida - que dans Hit the road Jack). 

 

- Une nouveauté intéressante :  Les orchestres de rue (Frog and Henry principalement, mais aussi le Hot Teapots). Ils animèrent les rues d'Ascona de 18h à 20h, en concurrence avec les orchestres qui jouaient sur les scènes.  Mais c'est là que j'ai passé mes meilleurs moments. Autre avantage, chez Frog and Henry plusieurs musiciens sont francophones et donc, lorsque je leur demande pourquoi ils ne vont pas sur la grande scène, ils peuvent me répondre qu'ils ne sont pas intéressés… Une autre façon de jouer et de vivre qui avait un peu disparu. Je peux vous dire que le public les a bien appréciés et leur a fait savoir (les suisses ne sont pas mesquins sur les pourboires).

 

Je ne me plains pas de l'organisation, mais je me suis plains régulièrement de la présentation des orchestres. Je pense que plus de la moitié des musiciens n'ont pas leur nom dans le site du festival. Et aucun dans le programme imprimé. Cela ne facilite pas le travail des journalistes. Surtout, cela n'aide pas à la promotion des musiciens. 

 

Le recrutement des musiciens américains ne m'a pas toujours enthousiasmé. Mais cependant les deux moments les plus émouvants du festival, c'est à eux que je les dois : 

- Noya Jones dans l'Hommage à Aretha Franklin et

- Ryan Hanseler en solo de piano sur Do you know what it means to leave New Orleans.

Si on ajoute Ryan Baer, le « patron » de Frog and Henry c'est quand même souvent des USA qu'est venu le très haut de gamme.

 

- J'ai aussi rencontré des musiciens étrangers vivant et travaillant en France : le bassiste australien Leigh Barker, le guitariste colombien Lorenzo Cortes, le trombone suisse Gilles Répond. Ils étaient tous très bons et les membres du HCF et leurs amis pourront les y écouter.

 

JazzAscona 2022 fut un festival intéressant et je ne regrette pas d'y être allé ...malgré les perturbations

météorologiques des premiers jours.

Jacques BESSE   Membre du Hot Club de France

JAZZASCONA 2023 est annoncé : Le festival aura lieu du Jeudi 22 Juin au Samedi 1er Juillet.

05/08/2022 JAZZASCONA (9) - LES OUBLIES956

JAZZASCONA (9) - LES OUBLIES

 

Je viens de récapituler les orchestres dont je vous ai parlés et, comme d'habitude, il y a ceux dont j'aurai aimé aussi vous parler, mais que par oublis, choix du moment ou relaxe personnelle, je n'ai pas chroniqués. Les voici :
 

- MAURO PESENTI TRIO & EILEINA DENNIS : Eileina (voc) vit en Italie et est certainement une des meilleures chanteuses de jazz actuelle en Europe.

Eileina était déjà venue à Ascona  avec une fameuse équipe : Benny Moten, Gerald French et Kid Chocolate Brown

Cette année, ses accompagnateurs étaient bons, sans plus : Mauro Pesenti (dr), Marco Ricci (b), Luca Stoll ( ) - sous réserve, car le programme n'indiquait pas leur nom.

A leur progamme musical  : What a litle moonlight can do to you, The nearest of you, Green dolphin street. Un bon moment,  bien qu'un peu nostalgique.

 

B - MANOUCHERIE : Un orchestre italien ... avec un nom français ! Leur bonne chanteuse (Nadia Bratto) interprète les standards de jazz ...en italien.

L'orchestre, autour du clarinettiste Luca Radaelli et de l'accordéoniste Flaviano Bragani, comprend : le guitariste Claudio Petrucci, Paolo Xeres à la batterie et  Marco Xeres à la basse. Une surprise : j'attendais un guitariste disciple de Django, mais pas du tout : c'est un bon disciple de Wes Montgomerry !

A leur répertoire : After you've gone - What a moonlight can do to you, but not for me - Love for sale - Moon river - All of me.

Un bon moment avec un orchestre agréable.

 

Rappelons que j'ai écouté plus de 20 orchestres qui méritaient une mention et que je vous les ai commentés (voir messages ci- dessous)

 

Jacques BESSE   Membre du Hot Club de France

Photo : Eileina Dennis . Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

02/08/2022 DECES DE JEAN-PIERRE TAHMAZIAN955

DECES DE JEAN-PIERRE TAHMAZIAN 

 

Nous apprenons, avec beaucoup de tristesse et de regrets, le décès de Jean-Pierre Tahmazian survenu le 31 juillet 2022, à l'âge de 78 ans.

 

Né le 2 février 1944, Jean-Pierre Tahmazian fut un grand amateur de Jazz et fin connaisseur de son histoire. Il lui consacra l'essentiel de sa carrière :  

- En 1965, il fut Road manager d'Earl Hines lors de sa tournée en France. C'est au cours de cette tournée qu'il rencontra Jean-Marie Monestier alors disquaire à Bordeaux et déjà producteur de disques. Ensemble ils organisent la tournée du trio Milt Buckner, Wallace Bishop et Buddy Tate, puis de nombreuses autres et enregistrent plusieurs albums.

- En 1973, Jean-Pierre Tahmazian s'associe avec Jean-Marie Monestier (photo) pour fonder le

label Black and Blue, auquel il consacra la suite de sa carrière.

 

Passionné aussi de photographie, Jean-Pierre Tahmazian réalisa aussi de très nombreux clichés d'artistes de Jazz qui furent consacrés à l'illustration de pochettes de vinyles, puis de CD.

 

Jean-Pierre Tahmazian aura donc toujours défendu et promu le Jazz et les musiciens qui le pratiquent.

 

Le Hot Club de France  présente ses sincères condoléances à Madame Tahmazian et à l'ensemble de sa famille.

François DESBROSSES   Président du HOT CLUB de FRANCE

Photo (Brigitte Charvolin - Nice 1976) : Jean-Pierre Tahmazian (à gauche) et Jean-Marie Monestier (à droite) . Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

15/07/2022 SAXOPHONISTE BEN WEBSTER - ALBUM DU MOIS JHCBA954

 

SAXOPHONISTE BEN WEBSTER - ALBUM DU MOIS JHCBA 

 

J'ai une grande admiration pour Le Saxophoniste Ben Webster - 1909 (Kansas City)/1973 (Amsterdam)

et Je ne résiste pas au plaisir d'inscrire :

 

Album du Mois (07) JHCBA : King of the Tenors  (1953) .

 

 

Benjamin Francis Webster a étudié d'abord le violon et le piano sur lequel il débuta dans les orchestres de Rusty Nelson et Dutch Campbell. Bud Johnson lui donna ses premières leçons de saxophone ténor, instrument vers lequel il se tourne en 1930. Il joue alors dans divers orchestres, dont : Fletcher Henderson (1934), Benny Carter, Cab Calloway (1936-37). 

- Dans les années 1940, il rejoint l'orchestre de Duke Ellington en tant que soliste. Il participe à plusieurs enregistrements dont le fameux Cotton Tail . Il quitte l'orchestre de Duke Ellington en 1943 (il dira l'avoir regretté toute sa vie) et travaille dans les clubs de New York soit comme leader, soit comme sideman. 

- En 1945, il est soliste invité pour la concert de la Zodiac Suite de la pianiste Mary Lou Williams au Town Hall de New -York. Il revient brièvement chez Duke Ellington (1948-49), avant d'intégrer l'orchestre de Count Basie (1953) et de participer à de nombreuses tournées du Jazz at The Philarmonic de Norman Granz.

- Il déménage en 1964 à Copenhague, où il se produit occasionnellement.

 

Son style est caractérisé par l'utilisation d'une embouchure dite double-lips, ce qui lui permet de multiplier les effets ( Il affectionne particulièrement les subtones) . Et de passer des ballades les plus langoureuses pour lesquelles il était le meilleur de tous, à  des sprints effrénés. Mais toujours avec un grand sens mélodique. 

Bernard JOUAN   - Président du JHCBA (Jazz Hot Club du Bassin d'Arcachon) *

Illustration : Ben Webster sur Pochette du disque King of the Tenors (Verve MGV8020). Cliquez sur le visuel pour l'agrandir. Ce disque a été réédité en CD : Verve - 519806/2.

 

* Site internet du JHCBA  (Club affilié au Hot Club de France)

 

05/07/2022 JAZZASCONA (8) - TULANE BAM - INT JAZZ BAND - INTERCONT SWING953

JAZZASCONA (8) - TULANE BAM - INT JAZZ BAND - INTERCONT SWING

 

 Jeudi 30 juin : La météo a encore frappé dur ce soir. L'orage est monté d'Italie pendant la soirée et a finalement éclaté sur Ascona vers 23 heure 30. Autre incident qui m'a frappé, la programmation différente de celle qui était prévue ! Et donc, Dan Mudd feat. Bearbeat  restera pour nous un mystère ...

 

A - TULANE BAM : Je connaissais Tulane, la célébre université de Louisiane, mais pas les BAM. Il s'agit des Black American Music qui a remplacé l'orchestre  Jazz à Tulane. Sari Gordon, la chanteuse de l'orchestre - une belle voix et une très jolie personne - m'a beaucoup surprise. Elle chante When it's sleepy time down south et raconte que : si elle l'a mis à son répertoire c'est parce qu'elle l'avait écouté et que cela fut un choc musical pour elle. Et, elle cite le chanteur qui l'avait ému : LeRoy Jones.J'attendais un autre nom… Sic transit gloria mundi.

 

B - INTERNATIONAL JAZZ BAND : Chaque année, le jeudi midi, nous allons écouter l'International Jazz Band qui se réunit en marge du festival (c'est presque du off comme on dit maintenant), dans le cadre idyllique de la Casa Berno. Philipe de Smet au trombone et Andy Cox à la clarinette forment la section mélodique de l'orchestre Geoff Bull n'a pas pu venir d'Australie (COVID + prix des billets) et n'a pas été remplacé comme trompette.

La superbe section rythmique dirigé par Emile Martyn (dr), dans la grande tradition de batteurs de La nouvelle Orleans , comporte John Richardson (p), Luc van Hoethegem (bj) et Bob Culverhouse (b).  Quelques illustrations : Slowboat to Taiwan, Tiger rag, Margie, Just for you par exemple. Un excellent programme et le seul orchestre que j'ai entendu  qui soit dans le style originel 

 

C - INTERCONTINENTAL SWING : Ils sont venus sur la grande scène (Stage New ORleans) et je voulais juste vous mentionner le superbe solo de Ray Hanseler  au piano sur Do you know what it means to leave New Orleans. Une grande originalité, un grand swing. Un des grands moments du festival pour moi.

 

Conclusions : J'ai du quitter le festival plus rapidement que prévu, pour des raisons personnelles (sans rapport avec la programmation). Je vous dois encore une chronique sur les orchestres qui méritent que l'on parle d'eux et dont je n'ai pas encore parlé.

Mais,  je ne vous parlerai pas de Dee Dee Bridgewater, qui s'est produite samedi, ni de l'excellent groupe italien Sticky Bones (déjà vus à Ascona)..

Jacques BESSE   Membre du Hot Club de France

Photo (Jacques Besse) : L'international jazz band sur le lac Majeur - L''ile de Brissago est à droite -

de gauche à droite : Luc Van Hoethegem (bj), Philippe De Smet (tb), Emile Martyn (dr), Adrian Cox (cl), John richardson de dos (p), Bob Culverhouse (b) . Cliquez sur le visuel pour l'agrandir

 

<<
précédente
 page 1/49 (du 05/07/2022au 26/09/2022 
>>
<<
<
page 1/49
>
>>
Logo sticky barre
accueil sticky barre
Haut page sticky barre
Contact sticky barre

HOT CLUB DE FRANCE 2022